BERLINALE 2018 – Guide des films

Du 15 au 25 février aura lieu la 68e édition de la Berlinale, un des trois festivals de cinéma les plus prestigieux au monde, avec ceux de Cannes et de Venise. L’ours d’or sera attribué au meilleur long-métrage, tandis que des ours d’argent récompenseront différentes catégories telles que « meilleure actrice », « meilleur acteur » et « grand prix du jury ».

Le réalisateur, scénariste, producteur et compositeur allemand Tom Tywker (« Cours, Lola, cours », « Cloud Atlas », « Le Parfum ») présidera le jury.

Ouverture du festival
Pour la première fois, c’est un film d’animation qui fera l’ouverture du festival : « Isle of dogs – L’île aux chiens » de Wes Anderson.
En 2014, le réalisateur avait ouvert la 64e édition du festival avec son film « Grand Budapest Hotel », qui reçut l’ours d’argent « grand prix du jury ».

En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux Chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.

Films sélectionnés

« Eva » de Benoît Jacquot
Ce thriller psychologique français est une adaptation du roman éponyme de James Hadley Chase.
Lors d’une tempête de neige, Eva (Isabelle Huppert), troublante et mystérieuse, fait irruption dans la vie de Bertrand (Gaspard Ulliel), écrivain prometteur. Cette rencontre va bouleverser Bertrand jusqu’à l’obsession et le fera glisser jusqu’à sa perte.

« Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot » de Gus Van Sant
Ce film américain est basé sur l’autobiographie du dessinateur paraplégique John Callahan (Joaquin Phoenix).

« Dovlatov », d’Alexey German Jr.
Ce biopic russe du célèbre écrivain soviétique Sergei Dovlatov se concentre sur plusieurs jours de 1971 alors qu’il vivait à Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg). À cette période particulière de la vie de l’écrivain, Dovlatov et le poète Joseph Brodsky n’avaient pas encore quitté l’URSS. Le film dépeint la relation étroite du duo – ils ont été interdits d’écriture et contraints de fuir le pays.

« Figlia mia » de Laura Bispuri
Dans ce film de l’italienne Laura Bispuri, deux mères se disputent une petite fille, l’une est la mère biologique, l’autre celle qui a élevé l’enfant.

« In den Gängen » de Thomas Stuber
Dans ce film allemand avec Sandra Hüller, une histoire d’amour naît entre deux allées du supermarché.

« Mein Bruder heißt Robert und ist ein Idiot » de Philip Gröning
Ce drame allemand nous immerge dans 48 heures dans la vie de jumeaux adolescents, au moment où leurs chemins sont sur le point de se séparer.

« Twarz » de Malgorzata Szumowska
Ce drame polonais est la quête d’identité d’un homme ayant fait l’objet d’une greffe du visage.

Le programme complet de la Berlinale sera dévoilé le 6 février sur la page suivante :
https://www.berlinale.de/en/programm/berlinale_programm/programmsuche.php

**Article écrit par Ludmilla Rougeot

** picture : © Internationale Filmfestspiele Berlin / Velvet Creative Office

2 Partages
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

About

Je suis un Berlinois est un blog pour tous les Berlinois d'un jour ou de toujours.

Ici vous trouverez des bonnes adresses. Où sortit, où manger, où faire votre shopping et pleins d'autres choses.

Si vous avec des idées articles ou souhaitez contribuer à "Je suis un Berlinois", n'hésitez pas à m'envoyer un email à : jesuisunberlinois(a)gmail.com

ENGLISH - "Je suis un Berlinois" is a blog for all french speaking people living in or visiting Berlin.

Here you will find infos on what is going on in the city.